You are here

L’identité culturelle d’un Parc prend ses racines dans l’histoire locale !

« Il n'y a plus rien à visiter chez nous, tout a été détruit par la guerre 14-18 » telle est la phrase tant de fois entendue, tant de fois répétée par les habitants de la Montagne de Reims. Partant de ce constat, le Parc s'est associé à la Compagnie de spectacle vivant « Le Diable à 4 pattes » pour mettre en place un dispositif d'actions culturelles permettant de dynamiser le lien entre les populations et le territoire par l'intermédiaire de faits réels tirés du vécu familial et des archives locales. C'est ainsi qu'est née en 2013 la résidence artistique « Par les communes ».

La résidence artistique « Par les communes »

« Par les communes » est une résidence artistique engagée par le Parc avec la compagnie de spectacle vivant « Le Diable à 4 pattes » dans le cadre des commémorations du centenaire de la Grande Guerre. Ce projet valorise la mémoire d’un évènement particulièrement marquant pour l’identité territoriale du Parc.

Les différentes actions culturelles accompagnées par la Compagnie contribuent à valoriser le riche patrimoine mémoriel et historique réunis sur le territoire du Parc (cimetières militaires, monuments aux morts, sites ayant subis des destructions massives, lieux emblématiques du souvenir comme le Mont Sinaï à Verzy, etc.). Elle a pour objectif de renforcer les liens familiaux, individuels, intergénérationnels et intercommunaux et ainsi de réunir de nombreuses personnes autour de manifestations évoquant la Grande Guerre, un évènement qui a, au contraire divisé les Hommes et briser les liens familiaux. Ce projet culturel rayonnant sur les 68 communes du Parc s’appuie sur les municipalités et de nombreux acteurs locaux (culturels, éducatifs, associatifs, touristiques, économiques, etc.).

En trois années de résidence, la Compagnie de spectacles vivant, « Le Diable à 4 pattes », et le Parc ont permis à de nombreuses personnes de tisser des liens et de s’inscrire dans un projet culturel :

  • environ 140 habitants participent en tant que comédiens aux projets proposés ;
  • différentes associations, telles que des comités des fêtes ou des clubs troisième âge, sont devenus des interlocuteurs essentiels pour leurs aides sur l’organisation, la diffusion ou les supports (costumes, recherches, etc.) ;
  • différents bénévoles, hors associations, s’investissent fortement ;
  • des partenariats avec des entreprises, des écoles, des institutions (notamment les Archives départementales) ont été développés.

Depuis 2013, cette résidence a permis de fédérer près de 140 bénévoles. Ce projet prendra fin en 2018, lors des commémorations du Centenaire de l’Armistice de 1918.

Retrouvez plus d'information sur La Compagnie « Le Diable à 4 pattes »