Vous êtes ici

Le Parc protège et met en valeur le patrimoine bâti !

Le patrimoine bâti du territoire du Parc est une composante importante de la qualité des paysages. L’originalité de son patrimoine et de son architecture tient à son socle géographique et aux activités prédominantes qui s’y sont développées, viticoles et agricoles.

Mise en valeur de l'architecture locale

Le Parc sensibilise les porteurs de projet public et privé à une approche globale de leurs travaux (embellissement, restauration, requalification...) et apporte une aide technique aux opérations. En 2015 et 2016, des stages pratiques d'enduits à la chaux ont été organisés en partenariat avec Maisons paysannes de France. L'enjeu étant de sensibiliser à la qualité architecturale du bâti rural et à l'importance de préserver ce patrimoine.

Stages pratiques enduits à la chaux ©PNRMRStages pratiques enduits à la chaux ©PNRMRFaçade traditionnelle ©PNRMR

Retrouvez l'espace d'exposition des matériaux et couleurs du bâti en Montagne de Reims réalisé dans la cour de la Maison du Parc. Il présente les éléments les plus caractéristiques du bâti local. En complément, une mallette contenant plusieurs échantillons de matériaux, finitions et couleurs est disponible au sein de l’exposition permanente « (é)co habiter, penser global > agir local ». Inaugurée en janvier 2016, cette exposition permanente est un parcours découverte interactif, ludique et pédagogique visible gratuitement toute l'année à la Maison du Parc. Elle porte sur l’habitat durable et le vivre ensemble, c’est-à-dire autant « éco-habiter », habiter de manière économe et écologique, que « cohabiter », habiter ensemble de manière intelligente. L’écohabitat rassemble une multitude  de sujets et d’idées qui impactent notre vie quotidienne. Architecture, énergie, confort, santé, nature et biodiversité au jardin comme dans le village… mais aussi patrimoine, urbanisme, paysage, sont autant de domaines traités dans l’exposition. Plusieurs animations scolaires permettent de faire vivre l’exposition tout au long de l’année.
 

Sauvegarde du petit patrimoine

La sauvegarde et la valorisation du petit bâti (lavoirs, loges, fontaines...) entre dans le champ d’intervention du Parc qui encourage les propriétaires publics et privés à conduire des travaux de restauration sur leur patrimoine. Grâce à l’appui technique du Parc et au soutien financier de la Région au titre des « Opérations d’embellissement, de restauration du patrimoine et d’aménagement des sites pilotes », le Parc a accompagné 32 opérations de restauration de petit bâti dans 22 communes : le gué et les fontaines d’Écueil, les lavoirs de Baslieux-sous-Châtillon, Reuil ou encore Mutigny, les vestiges du château de Pargny et des remparts de Vandières, le four à chaux de Verzenay...

Revalorisation du circuit des églises romanes

Véritable atout du territoire, les églises romanes témoigne d’un riche patrimoine historique et architectural. Le Parc a imaginé et créé en 1998 le circuit des églises romanes du Tardenois de la Vallée de l'Ardre. Or ce circuit est, depuis plusieurs années, rarement fréquenté et peu d'églises sont encore ouvertes à la visite. La recherche de solutions adaptées pour moderniser ce circuit s’est engagée, en partenariat avec la Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne (DRAC). Un projet de parcours est actuellement en cours de développement. Ce parcours présenterait 7 églises classées Monuments Historiques (Marfaux, Chambrecy, Poilly, Coulommes-la-Montagne, Villedommange, Sacy et Chamery) et des éléments du patrimoine rural et mémoriel (lavoirs et cimetières militaires) via une application mobile et la création de panneaux de présentation.

Église romane de Cuchery ©PNRMR

Préservation du patrimoine viticole

En 2011, un inventaire des loges de vigne révèlent la présence de près de 120 petits édifices sur le territoire du Parc.

Afin de préserver et de valoriser cette richesse paysagère du territoire, le Parc a décidé d’aménager un sentier d'interprétation. Cet itinéraire pédestre balisé autour de la thématique des loges de vigne a été créé en 2013 sur la commune de Trépail et inauguré le 25 mai 2014, en association avec la commune de Trépail, le Conseil Général de la Marne et le Conseil Régional de Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne ainsi que les propriétaires privés et viticulteurs locaux. L’ouverture d’un tel sentier, unique en Champagne-Ardenne, a permis de mobiliser les propriétaires des loges de vigne afin de restaurer, dans le respect des techniques traditionnelles, et de valoriser les paysages viticoles de la Montagne de Reims, véritable patrimoine qui témoigne de l’histoire du vignoble champenois. À travers cette action, le Parc soutient naturellement l’inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco des 3 biens classés au titre des « Coteaux, Caves et Maisons de Champagne ».

Retrouvez plus d'information sur les loges de vigne !

Loge de vigne à Trépail ©PNRMR

6 escapades du Parc

À l’occasion des 40 ans du Parc, 4 « Parcours patrimoine » ont été créés à Rilly-la-Montagne, Germaine, Avenay-Val-d’Or et Aÿ-Champagne, communes de la ligne TER, « Ligne des Bulles ». L’objectif est de valoriser et de diffuser la connaissance acquise et de permettre aux habitants comme aux visiteurs de découvrir le patrimoine bâti et culturel des villages de façon différente et ludique. Sous la forme d’une boucle de 2 à 5 km, ponctuée de panneaux présentant des vues anciennes de la commune, le parcours s’accompagne d’un guide, diffusé gratuitement ou téléchargeable depuis le site internet du Parc. Suite à son engouement, le Parc compte 2 nouveaux parcours sur les communes de Venteuil et de Verzenay. 

Parcours patrimoine ©PNRMR

Le Parc propose, chaque année, dans le cadre de son agenda, des visites découvertes pour le grand public, l'occasion de sensibiliser les visiteurs au patrimoine rural.

Retrouvez toutes les animations du Parc !